Bienvenue

Bienvenue.jpg 

E puer Wierder vum Buergermeeschter bei Geleeënheet vun der Vereedegung vun de Conseilleren:

 

"Léif Schäffen a Conseilleren,

 

heimat begréissen ech Iech ganz häerzlech a wëll Iech och fir Är gutt Resultater bei de leschte Gemengewahle felicitéieren.

 

Ech ginn dovun aus, dass mir souwuel am Schäffe– wéi och am Gemengerot konstruktiv a fair kënnen am Sënn vun de Bierger an der Gemeng zesumme schaffen. Mat eiser deelweis neier Equipe wäerte mir versichen e neie Wand an d’Gemeng Manternach ze brengen an esou déi vill Erausfuerderungen, déi an de nächste Joren op eis waarden, an Ugrëff huelen. Fir e puer vun eis wäert dës Tâche vill mat sech brengen, mee ech sinn iwwerzeegt, dass mir dës Aufgabe kënnen zur Zefriddenheet vun de Bierger erfëllen. Dowéinst ass mir och eng gutt, loyal an transparent Zesummenaarbecht mat eisem administrative Gemengepersonal, de Gemengenaarbechter an dem Schoulpersonal immens wichteg.

 

Ech soen dem Henri Frank als austriedende Buergermeeschter fir seng laangjäreg Aarbecht am Interesse vun der Gemeng Manternach e grousse Merci. Weiderhi soen ech dem Alex Haag, Schäffen, dem Albert Schumacher an dem Jeanny Janssen-Bakx, Conseillere Merci fir hiren Asatz an hiert Engagement an der Gemeng während der leschter Conseilsperiod."

 

Jean-Pierre HOFFMANN


 

L'histoire de la Commune de Manternach

Berbourg Entourée de forêts, cette charmante localité accole ses anciennes demeures aux pentes d'une colline où jadis les seigneurs de Beaurepar menaient la vie dure à leurs sujets. Mentionné pour la première fois en 1231, le nom de Berbourg appartient indiscutablement à l'une des plus anciennes familles du Luxembourg.

La célèbre lignée des seigneurs de Berbourg donnera son nom au village.

Leur seigneurie joue un rôle important dans l'histoire du Luxembourg. À partir de 1579, par le jeu des alliances, la seigneurie de Berbourg voit se succéder les lignées les plus prestigieuses d'Europe, comme les maisons de Nassau-Saarbrücken, de Culenburg, de Metternich et de Hohenzollern. Encore aujourd'hui, la famille de Berbourg est apparentée aux grandes familles nobles d'Europe. Bien qu'aucune charte en ce sens n'ait été retrouvée, les habitants de Berbourg se nomment en 1688 citoyens libres. On sait d'ailleurs que le village était autrefois appelé "Beaurepart la franchise".

Très ancienne, la paroisse de Berbourg est mentionnée une première fois en 1389. De nos jours, le nouveau château abrite depuis 1900 le seul institut pour aveugles du pays, avec son école et ses ateliers.

Manternach Occupé depuis la nuit des temps, le site de la localité actuelle de Manternach figure à coup sûr parmi les plus anciens villages du Luxembourg. Une riche histoire certainement favorisée par la voie naturelle de la Syre, la proximité de la vallée de la Moselle et ses terres particulièrement fertiles. Naturellement protégé des vents froids, le site trouve vite ses premiers occupants et permet même la culture de la vigne. Les origines de Manternach remontent à l'époque celte, ce dont témoigne l'étymologie du toponyme. Durant l'époque romaine, les activités des habitants de Manternach se concentrent sur l'agriculture et la viticulture.

Depuis le début du Moyen Âge jusqu'à  la révolution française, la paroisse constitue une dépendance de la célèbre abbaye Saint-Maximin de Trèves. Pendant ces siècles riches en événements, le village n'échappe pas au destin qu'il partage avec des milliers d'autres en Europe. Guerres et épidémies n'épargnent personne et au 17e siècle, Manternach ne compte plus qu'une fraction de ses habitants. Heureusement, au fil du temps, Manternach regagne sa prospérité grâce à l'ardeur et à l'énergie de ses habitants. La révolution industrielle offre une nouvelle source de revenus, à côté de l'agriculture.

Dès le milieu du 18e siècle, une fonderie est en activité et au 19e siècle, Manternach est définitivement lié au nom de Lamort, une famille originaire de Nancy, qui y fonde sa première fabrique de papier. Un essor auquel la ligne de chemin de fer Luxembourg-Trèves, qui traverse le village depuis 1861, n'est pas étrangère. L'essor des 19e et 20e siècles a donné au village, autrefois paysan, une prospérité remarquable. D'une paisible bourgade, Manternach est devenu une localité moderne, qui a donné son nom à la commune dont elle fait aujourd'hui partie. Celle-ci s'étend sur une superficie de 2767 hectares et compte 2044 habitants.

Lellig Les “Lellig”, une famille noble dont les origines remontent au 14e siècle, sont supposés être de ligne collatérale avec la seigneurie de Berbourg, les croix des armoiries respectives étant presque identiques. Au fil des siècles, le tissu rural du village est resté intact, comme les belles maisons paysannes des 18e et 19e siècles en témoignent. Son ancien cimetière restauré est l’un des vecteurs culturels de la commune.

Munschecker Situé sur la pente sud de la colline “Am Bierg”, le village et ses nouvelles zones résidentielles offrent aux citadins de nouvelles possibilités de s’installer à la compagne. Outre la chapelle, reconstruite en 1716, son chœur gothique et son maître-autel baroque, le village abrite le “Groestaen”, un autel qui date de l’époque celte.

Non
Non